Régates

Régate d’Arcachon – 11.03.2017

Pour ceux qui n’auraient pas vu ma petite vidéo de la course et pour ceux qui souhaitent un peu plus d’explications, voici un compte rendu détaillé de ma journée de régate.

7h54 : départ d’Hendaye avec Benoit et Quentin (rameurs d’Ur Yoko) direction Arcachon.

10h10 : arrivée à Arcachon.

Juste le temps de sauter de la voiture pour pouvoir assister à la réunion des chefs de bord pendant que les garçons cherchent une place pour poser la remorque.

La réunion a déjà commencée, il y a beaucoup de monde mais ce n’est pas grave… les consignes ont les connais maintenant par cœur. Le plus important pour nous, c’est l’explication du parcours, des consignes de départ et les modifications des horaires de course.

IMG_20170311_101054

Pour ce qui est du parcours, pas de changement par rapport à celui qui avait été envoyé. Pour les horaires, pas de chargements non plus. Dans ma course, il y a 1 solo en plus (mais c’est un homme) Mickael HITIER de Bordeaux.

Info importante de cette réunion : les départs seront groupés pour toutes les embarcations. Cela signifie que pour 1 même course, les différents bateaux partent en même temps (les 4, les 2x et les solo), pas d’avance laissé aux 4 puisque la ligne de départ est large.

 

Une fois la réunion terminée (10h30), c’est le moment de décharger la remorque et de monter les bateaux, même si nous avons largement le temps étant donné que ma course est à 14h30 et celle des garçons à 15h30.

FHD0049

Il faisait très beau à Arcachon ce jour-là, alors en attendant les courses, on peut rester sur la plage à discuter avec les autres rameurs, à manger une bonne salade de riz en attendant que l’heure de la préparation arrive. Avec Benoit, nous faisons partie de la commission mer de la ligue, et nous avons même eu le temps de faire une petite réunion pour parler de notre participation aux prochains championnats du monde (mais ceci est pour un autre article!!!)

FHD0045

13h30 : c’est l’heure de se changer et de commencer à s’échauffer pour aller à la course.

14h05 : embarquement. Je n’aime pas embarquer trop tôt, j’ai l’impression que je me fatigue à attendre sur l’eau…

Mais pour le coup, j’aurai peut-être dû… Sur la zone d’échauffement, un bateau moteur est venu nous voir pour nous dire que le départ allez être avancé… Génial, plus le temps de finir de se préparer, direction la ligne de départ… Juste le temps de boire un petit coup d’eau (10 secondes) et le départ est lancé. Du coup, départ en retrait de la ligne et de Caro qui a pris pas mal d’avance.

Objectif n°1 de la course : rattraper Caro. J’y arrive après avoir fait les 3/4 du premier bord. Il y a beaucoup de courant qui nous poussent vers l’extérieur, il ne faut pas trop s’éloigner de la trajectoire de la bouée, sinon on perd beaucoup de temps étant donné que sur le 2ème bord, le courant est complètement contre.

Une fois que Caro a été à quelques longueurs derrière moi, je me suis concentrée sur Mickael. Il avait, lui aussi pris un mauvais départ et n’avait pas suivi la meilleur trajectoire pour rallier la 1ère bouée… Tout le bord est en courant contre, c’est à ce moment là qu’il faut se relâcher pour éviter de se fatiguer pour rien. Mickael gagne peu à peu de terrain… Mais la 2ème bouée arrive et avec elle, la 3ème en courant de côté mais pour… Cette 2ème bouée m’a aussi portée chance étant donné que Mickael s’est empêtré… J’avais passé la bouée en tête. Avec le bord pour, j’avais commencé à creuser l’écart. Et voilà que Mickael rentre dedans…. C’est LA chance qu’il ne faut pas laisser passer. J’essaye de faire glisser mon bateau le plus possible… de profiter du courant. Cela fonctionne bien, je maintiens les écarts.

Mais je vois Mickael qui prend une trajectoire complètement différente de la mienne… Je me retourne plusieurs fois pour vérifier ma trajectoire… Le courant de côté mais pour nous oblige à naviguer en crabe mais je pense que ma direction est meilleure que celle choisie par Mickael…

Arrive maintenant le 3ème bouée (qui est en réalité  la bouée bâbord du départ) et qu’il faut virer sur bâbord avant de reparti pour 1 tour!

Mais c’est là que je vois Frédéric (le rameur de l’A.Bayonnais)… Mais qu’est-ce qu’il fait là??? Il avait pris de l’avance… Je ne pensais plus à lui… J’ai l’impression qu’il vient droit sur moi… Je cris pour lui indiquer que j’arrive dans l’autre sens. Il s’arrête… Me laisse passer sans que j’ai trop à ralentir (je dois juste passer ma rame bâbord par dessus sa pointe avant). Je comprends alors qu’il est en train de faire le tour le la bouée!!! Il a dû se laisser embarquer par le courant et passer de l’autre côté de la bouée.

Aller, on se remobilise!!! Frédéric passe la bouée derrière moi… il faut que je reste devant, que je garde mon avance et pourquoi pas, que je creuse l’écart…

Mais je reviens vite sur terre… Il est nettement plus puissant que moi… Je monte un peu la cadence pour ne pas qu’il me double trop vite, mais nous sommes de nouveau sur le bord contre… C’est dur… ça commence vraiment à piquer… En plus il fait très chaud aujourd’hui… Nos pelles se touchent, je cris de nouveau… Il ne faut pas que je m’énerve… On s’est trop rapproché d’une marque de danger alors c’était ou il me touchait, ou il cassait sa rame sur la marque… On n’est pas là pour casser le matériel…

Uns fois cet incident passé, il ne fait que prendre de l’avance. La 1ère bouée revient et il est largement devant moi… Je ne vais pas pouvoir le rattraper… Derrière moi, arrive le 4 master femmes de Claouey. J’ai laissé passé Frédéric, ce bateau là ne passera pas! Je relance mon bateau, on est dans le bord contre, il ne faut pas « bouriner »,  rester concentrée, les jambes d’abord, le dos après… Une vague de bateau moteur vient perturber cette mer d’huile. J’ai l’impression de surfer dessus…

Mètres après mètres, je garde les écarts… La 2ème bouée arrive et c’est la délivrance : le bord en courant pour! Le dernière kilomètre avant la ligne d’arrivée. Le 4 est toujours derrière moi… Je ne lâche rien, il me remonte un peu mais j’arrive à garder assez d’avance pour passer la ligne d’arrivée devant elles!!!

Ça y est c’est la délivrance… Je peux enfin boire un coup d’eau et mettre les pieds dans l’eau pour faire retomber la température!!!

De retour à la plage, c’est au tour des garçons d’embarquer. On remonte mon bateau et pendant la course des garçons, c’est démontage et chargement de la remorque.

IMG_20170311_155639

IMG_20170311_155803

Les garçons terminent 1er également (et le 4 d’Ur Yoko 3ème). De très bon résultats pour la première régate de l’année.

Juste le temps de finir la remorque et de se doucher,  place à la remise des prix!

IMG_20170311_170656

IMG_20170311_171218

Après tout ça, nous reprenons la route vers 17h30 (heure du retour des plages… et c’est parti pour les bouchons…).

Retour à Hendaye 19h45. Déchargement, montage et lavage des bateaux.

20h30 : retour à la maison. Une journée bien remplie mais c’était tellement bien!

 

Prochaine régate : dimanche 26 mars à Claouey!

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Joggingclubchateauneuf |
T C B |
Elbmxrace |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | - Sport Brands -
| 1001cyclistes
| Prepamarathon2017compex